Pourquoi Apple se fait discret sur les réseaux sociaux ?2 min read

 

Apple est un exemple incontesté de réussite technologique, marketing et communication.

  • Sur le plan technologique : Apple a su créer des produits qui ont révolutionné notre quotidien.
  • Sur le plan marketing : Apple a tout simplement redéfini la donne des marchés sur lesquels il s’est positionné.
  • Et enfin sur le plan de la communication : Apple a su créer un style, un ton et une identité qui ont, de nombreuses fois, été imités.

Pourtant, en préparant une mission de conseil en positionnement digital, j’ai fait un constat plutôt étrange : la marque Apple est littéralement absente des réseaux sociaux.

Pourquoi Apple est-il absent des réseaux sociaux ?

Et surtout comment une société comme Apple peut-elle se permettre de nager à contre courant de la tendance actuelle : la volonté forte des marques à toucher leur clients via les réseaux sociaux ?

En constatant quelques principes simples de la stratégie de développement d’Apple, nous pouvons émettre plusieurs hypothèses :

  • Apple veut avoir un contrôle total de son image : or il est clair qu’un des défis des entreprises sur les réseaux sociaux est d’exposer leur image sur un nouveau canal « user-centric », donc centré sur l’utilisateur et enrichi par l’utilisateur. Pour une société comme Apple qui veut garder le contrôle total de son image, cela est forcément compliqué.
  • Apple veut proposer une expérience utilisateur unifiée : un des souhaits évidents d’Apple est de proposer à ses clients une expérience d’achat unifiée que ce soit en magasin ou sur le Web. Voyez plutôt : les rayons Apple de Surcouf ou FNAC sont immédiatement identifiables et comportent les mêmes codes d’aménagement, de design et de couleur. Sur le web, tout passe par leur site qui est un exemple de simplicité et d’ergonomie. Or se positionner en tant que marque sur Facebook ou Twitter implique un certain nombre de concessions ergonomiques, graphiques et fonctionnelles qu’Apple n’est pas prêt à faire.
  • Enfin, Apple souhaite maitriser sa communication à 100% : or les réseaux sociaux obligent les marques à bousculer leurs habitudes, à définir une nouvelle ligne éditoriale encourageant l’échange avec l’utilisateur et l’affinitaire autour de ses produits. Autant de nouvelles pistes sur lesquelles Apple ne préfère peut-être pas s’engager.

Cela explique surement une présence officielle minimale sur Facebook et un seul compte Twitter officiel ne portant pas directement sur Apple mais sur l’AppStore.

Comble de l’ironie, iOS 5 d’Apple propose une intégration totale avec Twitter, une application phare Facebook sans avoir le moindre compte sur ses profils.